Auto

Faillites en hausse : un phénomène “normal”, selon Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises


Sur un an, le nombre de défaillances d’entreprises augmente de 6,3%. 

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Les défaillances d’entreprises sont de plus en plus en nombreuses : +6,3% sur un an, selon la Banque de France. Invité éco de franceinfo mercredi 13 avril, le médiateur des entreprises, Pierre Pelouzet, estime pourtant que le phénomène est “normal” : “On revient progressivement d’une économie assistée, où l’État venait en soutien des entreprises et de leur trésorerie, à une économie normale, où les entreprises naissent, grandissent et parfois meurent (…) On est bien loin des niveaux d’avant-crise“.

Le médiateur ne s’attend pas à une cascade de faillites dans les prochains mois. Selon lui, l’État continuera à aider les entreprises lorsque c’est nécessaire, et la reprise économique devrait jouer son rôle. Mais il compte aussi beaucoup sur l’attitude des entreprises elles-mêmes.

“Le facteur de la solidarité entre les entreprises va redevenir un facteur majeur.”

Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises

sur franceinfo

Avec les prix de l’énergie et des matières premières qui montent, explique le médiateur, “les entreprises ont besoin de beaucoup de trésorerie, et si une facture arrive en retard, ça coince“. Ses services se sont beaucoup mobilisés contre les retards de paiement. Avec succès, estime-t-il : “On a vu progressivement ces chiffres diminuer” même si “magré tout, on reste sur un retard plus élevé qu’avant la crise“.

Pierre Pelouzet appelle chacun à “prendre sa part” : “Personne n’a intérêt à fragiliser un maillon de la chaîne (…) Je suis confiant, et on est là, médiation des entreprises, pour aider ceux qui sont en difficulté avec un client ou avec un fournisseur“.      



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *